29 déc 2012

OCTOBRE 2012

DES VESSIES POUR DES LANTERNES

 

 

Pariant sur la crédulité de l'électorat, depuis bientôt 5 ans, M. le Maire nous fait prendre des vessies pour des lanternes.

Je l'ai déjà dénoncé pour le cinéma de l'Hôtel de Paris : Une opération soit disant au bénéfice de la commune ! En fait un échange de dupes entre le futur hôtel et la ville : 740m2 pour l'un, 180 m2 pour l'autre (en sous-sol) !

 

Le bouquet ! La future salle de cinéma, livrée « nue », sera équipée à nos frais et L'HÔTEL A CONSTRUIT SON PORCHE SUR LE DOMAINE PUBLIC !

 

 

Même méthode pour l'opération immobilière avec Kaufman & Broad.

 

A l'origine soit disant élaborée « pour les Tropéziens ». Mais au final :

·      2 ha bradéspour un peu plus de 15M? (une misère)

·      un projet défigurant le village

·      des logements locatifs gérés par une société extérieure pendant 60 ans

·      des logements à la vente trop chers pour les tropéziens

·      un montage tordu, validé par la majorité municipale par avenants successifs, prêtant  le flanc, bien évidemment, à recours en justice !

 

Heureusement, une notaire rigoureuse a dit « stop » et refusé de valider la vente en l'état.

 

Ce n'est malheureusement pas le seul recours en justice touchant les appels d'offres de la mairie. D'autres pointent du doigt cette gestion très ?discutable!!!

 

Mr Le Maire, les Tropéziens ne sont pas si crédules.

Ils savent que les dossiers peuvent être abordés avec plus de ? « Rigueur ? » 

 

 

 

Fidèlement votre

Vérane Guérin

 

 

 

Articles relatifs

Laisser un commentaire

Champs obligatoires: *

Top