Mensonges et Intentions

7 fév 2014

Mensonges et Intentions

Pour qui assistait à la cérémonie des vœux de Mr le Maire, la définition du bon maire devenait limpide.

On a pu noter néanmoins un gros oubli. Car il aurait pu ajouter qu’un bon maire NE DOIT PAS MENTIR !

Il est vrai que cette exigence le disqualifiait d’emblée.

Preuve par l’exemple : quelques minutes plus tôt son premier adjoint expose le bilan 2013, dont la construction du pôle enfance.
Montant affiché sur l’écran: 7 millions. Or, le budget primitif fait état d’un coût effectif du projet à fin 2013, de 8,3 millions!

Pourquoi ne pas donner le vrai coût du pôle enfance ?
Monsieur le Maire aurait-il compris que même un projet utile ne justifie pas que l’on gaspille l’argent public, donc celui des administrés ? Prise de conscience tardive ou mauvaise habitude de gestion de tout un mandat ?

Cet oubli, précédé de bien d’autres depuis 6 ans, ne doit plus s’ériger en règle de communication, Monsieur le Maire.

Les Tropéziens ont le droit à la vérité, c’est le respect que chaque élu leur doit !

N’oubliez pas, Mr le maire, « un bon  maire ne ment jamais ! »                                                                                                                                                                                                                                                                     

Vérane Guérin
Fidèlement vôtre

 

 

Articles relatifs

Comments (1)

Laisser un commentaire

Champs obligatoires: *

Top